Le compostage du PLA à l’étude

Le compostage du PLA est un sujet qui revient régulièrement sur le devant de la scène lorsque l’on parle de la fin de vie des polymères biodégradables.

Le PLA est en effet une matière entièrement biosourcée produite à partir de canne à sucre ou d’amidon de maïs mais également compostable industriellement. Placée dans certaines conditions de température et d’humidité (et mise en présence de micro-organismes), ce polymère va se décomposer en eau, CO2 (en conditions aérobies) et sous-produits non toxiques pour l’environnement.

Depuis leur mise sur le marché il y a une vingtaine d’années, il n’existe toujours pas en France (comme dans de nombreux autres pays européens) de filière spécifique de collecte des matériaux biodégradables en vue d’une mise en compost industriel.

Sauf projets spécifiques, le PLA n’est ainsi pas composté mais plutôt incinéré avec les autres déchets ménagers lorsqu’il est collecté.

PLA (biosourcé)

Une expérimentation réussie !

Depuis septembre 2018, Citeo et Les Alchimistes, entreprise parisienne de valorisation des biodéchets, expérimentent le compostage du PLA à Paris via un procédé industriel électromécanique innovant. Ce procédé a été utilisé pour vérifier « la dégradation de bouteilles en PLA (25 g) sans étiquette, encre, colle, ni bouchon (…) mélangées à hauteur de 5 % à des biodéchets dans le composteur, pendant 8 semaines. »

Les premiers résultats sont plutôt encourageants. En effet, après analyse, le compost est conforme à la Norme NFU 44-051, correspondant aux amendements organiques. Le PLA ne perturbe donc pas la qualité du compost.

Même si le procédé reste à améliorer, notamment en allongeant la durée de maturation du compost de deux semaines ainsi qu’en ajoutant une étape de broyage des bouteilles PLA en entrée du composteur, ce test démontre la possibilité de collecter et de recycler le PLA avec les biodéchets.

Compostage du PLA

Compostage du PLA : vers une législation incitative ?

Le Sénat se positionne aussi en soutien des plastiques compostables. Lors de l’étude de la loi pour l’économie circulaire, deux amendements ont en effet été proposés par les sénateurs afin de favoriser le développement des matériaux compostables domestiquement ou industriellement.

Ils souhaitent que ces plastiques soient triés et collectés avec les biodéchets en vue d’être méthanisés ou compostés. Ils proposent que le développement de cette filière soit en partie financé par la part d’éco-contribution versée par les producteurs de plastiques biosourcés et compostables.

Le deuxième amendement a lui pour vocation à réduire l’éco-contribution des emballages moins polluants basé sur « le caractère compostable en milieu domestique ou industriel » ainsi que « l’absence d’écotoxicité » des matériaux. Cela fait en effet suite au malus de 100% qui était appliqué aux bouteilles fabriquées en plastique compostable.

Le compostage du PLA pourrait ainsi prendre son essor et finalement apporter une fin de vie optimisée à ce matériau. 

A propos de : NaturePlast est une société française basée en Normandie (Ifs – 14), spécialisée dans les bioplastiques. Forte d’une expérience de plus de 10 ans dans ce domaine, elle dispose du portefeuille de matières premières et compounds biosourcés et/ou biodégradables le plus large en Europe. Elle accompagne également, avec sa société fille BiopolyNov, les industriels de la naissance à l’industrialisation de leur projet d’innovation. Grâce au savoir-faire en Recherche et Développement acquis au cours de ces années, NaturePlast et BiopolyNov se positionnent ainsi en experts dans le développement et la production de formulations pour des projets clients ou collaboratifs.