Le secteur du plastique se porte bien

Au cours de sa 11ème conférence annuelle, l’association européenne de promotion des bioplastiques European Bioplastics a dressé l’état des lieux de la croissance actuelle et future de ces biomatériaux.

De plus en plus de consommateurs cherchent à limiter les émissions de gaz à effets de serre et l’utilisation des ressources fossiles, en optant pour des produits plus respectueux de l’environnement, privilégiant ainsi les bioplastiques.

Le marché des biopolymères sur l’année 2016 est divisé en 4 grands secteurs. Le secteur de l’emballage est le premier débouché des applications de biomatériaux, en effet il concentre à lui seul 40% du marché des bioplastiques. Suivent ensuite le secteur des biens de consommation (22%), celui de l’automobile et du transport (14%) et du bâtiment (14%).
En cinq ans, la production mondiale devrait passer de 4,2 millions de tonnes (en 2016) à 6.1 millions de tonnes (en 2021) multipliant ainsi par 1.5 sa capacité de production. Cette croissance est accentuée par le fort développement des polymères biosourcés non biodégradables. Aujourd’hui, plus de 75% des biopolymères produits sont issus des ressources renouvelables et appartiennent à cette catégorie. Ce secteur est dominé par les polyuréthanes (PUR) ainsi que le Polyéthylène téréphtalate biosourcés qui représentent respectivement 40% et 20% de la capacité mondiale de production en bioplastiques. Il convient également de mentionner le Polyéthylène biosourcé dont les capacités mondiales de production se maintiennent à un niveau élevé.  

Portés par l’attrait suscité par les mélanges à base d’amidon, le Polylactide (PLA) ainsi que les Polyhydroxyalcanoates (PHA), les polymères biosourcés et biodégradables restent, malgré tout, à l’heure actuelle, encore minoritaires avec seulement 25% de part de marché. Néanmoins, les dernières estimations de l’association European Bioplastics annonce la quadruplication de la production de PHA d’ici 2021 qui représentera 4% de la production de biomatériaux contre 1% en 2016. L’ouverture d’une unité de production en Europe entièrement dédié à ce polymère ainsi que la hausse de l’activité en Asie et aux Etats-Unis doit permettre cette augmentation. La répartition de la production mondiale de bioplastiques devrait quant à elle peu évoluer au cours des cinq prochaines années. Elle se situera majoritairement en Asie (45%), en Europe (25%) et en Amérique du Nord (22%).

SOURCE : http://www.plastiques-caoutchoucs.com/Le-secteur-du-bioplastique-se.html