Lego développe de nouveaux matériaux renouvelables

Le géant du jouet de construction Lego souhaite continuer sur sa lancée de réduction de l’impact environnemental de ses petites briques en plastique. Des mesures avaient déjà été prises pour diminuer l’empreinte carbone, en réduisant la taille des packagings et en investissant dans un parc éolien en mer : Burbo Bank Extension. En septembre 2017, le groupe a annoncé la construction du LEGO Sustainable Materials Centre (Centre LEGO dédié aux matériaux durables) en se fixant 2030 comme objectif pour la mise sur le marché de matériaux alternatifs plus respectueux de l’environnement afin de remplacer ceux utilisés actuellement.

Ce centre, financé par Lego à hauteur de plus 134 millions d’euros, est destiné à la recherche et au développement de bioplastique plus écologique, capable de substituer le plastique issu de ressources pétrolières utilisé dans la fabrication des briques. Ce projet ambitieux va permettre également d’embaucher 100 spécialistes dédiés à l’élaboration de ces nouveaux biomatériaux.
De plus, le président du groupe Lego, Jørgen Vig Knudstorp, tient à confirmer que les normes concernant la qualité et la sécurité resteront des priorités et ne seront pas négligées, tout comme le design des pièces. En effet, des tests réalisés précédemment avec des matériaux renouvelables, ont résulté en des produits de coloration ternes, et non brillantes comme ils peuvent être actuellement. L’aspect durabilité sera aussi primordial, les jouets étant souvent transmis à travers les générations.

Cette volonté de modifier le mode de production, grâce notamment à l’utilisation de bioplastiques, devrait permettre de réduire considérablement les effets néfastes sur l’environnement. Le choix de ces biomatériaux suit l’engouement général des entreprises comme du grand public. En effet, si aujourd’hui ils ne représentent qu’un pourcent de la quantité totale de plastique, leur croissance est exponentielle, la demande étant de plus en plus forte dû à l’intérêt prononcé des consommateurs pour des produits plus respectueux vis-à-vis de la nature.

Être plus écologique est tout l’enjeu des grands groupes qui comme Lego ou Coca-cola sont dans une démarche d’amélioration de leur image. Lego a ainsi mené une campagne 100 % d’énergie propre consommée en partenariat avec WWF et Climate Savers. Ces entreprises représentent une part tellement importante dans le monde d’aujourd’hui qu’il est impossible de penser à la préservation de l’environnement sans qu’elles aient un rôle à jouer et montrent l’exemple.

Mise au vert

Suivant sa ligne directrice visant à réduire ses impacts environnementaux, le groupe Lego vient d’annoncer début Mars 2018, la fabrication de certains de ses éléments en polyéthylène d’origine végétal. En effet, les éléments représentant des végétaux (arbres, buissons), lancés sous la gamme « botanical », seront dès à présent fabriqués en plastique renouvelable issu notamment de la canne à sucre. C’est un pas de plus vers l’objectif fixé de remplacer d’ici 2030 tous les briques produites en ABS par un matériau durable et respectueux de l’environnement.

 

SOURCE : http://mashable.france24.com/monde/20170905-lego-plastique-biomateriaux-renouvelable-biodegradable